• Romana
  • Engleza
  • Germana
  • Franceza
Hostel Iza
     Galerie
hostel, camping, sighet, maramures

 

Environement

  • Le Cimitière ‘gai’ de SăpânÈ›a.jpg
  • Le Monastère Bârsana.jpg
  • Mocanita.jpg
  • Piste de ski Suior.jpg
  • Le Mémorial de victimes du communisme et de la Résistance.jpg
  • Le Musée du Village de MaramureÈ™.jpg
  • Le Maison mémoriale Elie Wiesel.jpg
Le Cimitière ‘gai’ de Săpânța.jpgLe Monastère Bârsana.jpgMocanita.jpgPiste de ski Suior.jpgLe Mémorial de victimes du communisme et de la Résistance.jpgLe Musée du Village de Maramureș.jpgLe Maison mémoriale Elie Wiesel.jpg

Maramureș abonde en attractions culturelles, naturelles et artizanales. Depuis les églises en bois et les musées, aux marchés des villages et à la vie quotidienne de villageois, on a la sensation d’entrer dans un temps qui a suspendu son vol.


Objectifs touristiques Maramureș


Le Cimitière ‘gai’ de Săpânța : Dans ce cimitière ‘gay’ on envisage la mort d’une autre manière. Ce que la créateur populaire Ioan Stan Pătraș a commencé est continué aujourd’hui par ses disciples. Par son unicité, cet objectif touristique mérite d’être visité.


Le Monastère Bârsana : Construite en 1724, le monastère de Bârsana est un édiffice religieux représentatif pour l’architecture de Maramureș. Ici vous attend aussi un Musée d’art populaire.


Mocănița : Locomotive à vapeur labriquée dans les années ’50, qui circule sur une ligne de voie ferrée. C’est une autre possibilité d’admirer les merveilleux paysages de la Vallée de Vișeu.


L’église en bois de Ieud : Est une des plus importantes et vieille église de Maramureș, qui nous étonne par sa peinture morale à couleurs vives si bien conservée et aussi par sa tour très haute.


Ocna Șugatag : Est une station balnéoclimatique. Ici on peurt traiter des affections reomatologiques, ginécologiques et neurologiques, en utilisant les eaux minérales ou des procédés comme : l’aerohéliotérapie, la hydrotérapie ou les bains chauds ou froids.


La station Izvoare : est un point d’attraction pour les touristes par sa position exceptionnelle dans la nature, sur un plateau volcanique d’une région montagneuse. La zone est appréciée par les sentiers aménagées pour les ski, mais aussi par se nombreux tracés de montagne assez facilement d’être parcouru.


Borșa : Station balnéoclimatique et de repos.

 

Objectifs touristiques Sighetu Marmatiei


Le Mémorial de victimes du communisme et de la Résistance : Est le plus important objectif touristique de la ville Sighetu Marmației (situe près de la mairie de notre ville). L’ancienne prison transformée en mémorial de la douleur, a été mise en 1995 sous l’égide du Conseil de l’Europe. Le premières salles du musée ont été inaugurées en 1997, année dans laquelle le Mémorial a été déclaré ‘’ensemble d’intérêt national’’, en étant reconnu comme le plus important projet dédié à la société civile à la reconstruction et à l’analyse du passé communiste, unique dans les pays est-européens.


Le Musée du Village de Maramureș (en plein air) : Est constitué comme une réservation de monuments d’architecture paysanne, en essayant de récréer, un village à spécifique zonal avec des maisons et des fermes, groupées sur les principales souzones du Maramureș historique.


Le Musée Etnographique de Maramureș : Situé au centre de la ville Sighetu Marmației dans le bâtiment où se trouve le cinéma. Dans le Musée on peut voir des objets utilisés le long du temps dans les principales occupations de la zone de Maramureș. On peut y voir aussi des icônes sur verre ou sur bois, des pièces du costume populaire, des masques et des costumes portés à l’occasion des fêtes d’hiver ou des diverses manifestation folkloriques.


Le Maison mémoriale Ellie Wiesel : Dans cette maison a passé ses premières 15 années de vie le laurêat du Prix Nobel pour la Paix, le célèbre romancier, dramaturge, eseiste et mémorialiste Ellie Wiesel. En 1944, Ellie Wiesel avec sa famille et 38.000 juifs de Maramureș ont été déportés par le régime hortyste et naziste dans les camps de concentration de Auschwitz, Birkenau, Buchewwald, etc. En août 2002, les portes de cette maison mémoriale sont ouvertes par Ellie Wiesel, lui-meme.